Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
 

Prochaine émission le dimanche 26 novembre 2017 à partir de 20h00, visible également sur notre chaîne YouTube: cliquez ici !

 
Septembre 2017
 

Octobre 2017

A voir dans l'émission du dimanche 26 novembre 2017
Vign_actupuits

"La vérité sort du puits" ! 

 

 

Et voilà, c’est reparti ! Le duo producteur Dominique Dubuisson et réalisatrice Dominique Smeets se lancent à corps perdu dans un deuxième film qui s’intitulera « La vérité sort du puits ».

 

Eugénie ( interprétée par l’héroïne de Marbie Star » ) est une veuve aisée, insouciante mais en fait peu satisfaite de son sort, à qui il arrive un jour une tuile catastrophique. Elle est enlevée !

  

Du coup, elle va devoir vivre un certain temps comme beaucoup de SDF survivent dans les bas fonds de Charleroi et cette aventure pleine de rebondissements inattendus et de secrets de famille cachés va la mettre au pied du mur. A la suite de quoi ( si elle en réchappe et dans quel état ) elle ne sera plus jamais comme avant.

 

On est loin du monde émouvant et naïf de Marbie. Unb v rai challenge.

 

Début du tournage en 2019, car il faut reconstituer un budget, trouver une nouvelle équipe (tous les techniciens, comédiens et collaborateurs de la première  expérience ont trouvé du travail ailleurs grâce au succès du premiker film ( plus de 12.000 entrées en salles ), peaufiner le scénario, recharger les batteries…

 

Un reportage de Carine-Laure Desguin

A voir dans l'émission du dimanche 26 novembre 2017
Vign_actuduchesne

"Al passe des awes" (le passage des oies sauvages ! 

 

Jacques Ivan Duchesne chante en wallon depuis près de cinquante ans, en fait depuis sa première apparition dans un festival de Bastogne en 1972. Depuis, il a écumé et écume toutes les scènes du pays, et accompagne de nombreux artistes (Renaud, Cabrel, Semal) avec ses multiples talents musicaux, car il joue d’une dizaine d’instruments, fait des arrangements, compose… un « grand » de l’ombre en quelque sorte.

 

Il repart cette année à la conquête du public en compagnie d’un autre grand de la chanson wallonne Michel Azaïs avec  un spectacle dont tous les spécialistes louent déjà la qualité, même s’il n’atteint pas encore la notoriété auquel il a droit : « Al passe des awes » (le passage des oies sauvages).

 

Un style, une ambiance, un ton tellement chaleureux et brillant que nous avons décidé de leur donner un coup de pouce en leur offrant pour la chanson  « Li moulin a l’êwe d’Oûte » (Le moulin à eau sur l’Ourthe) un clip qui sera dévoilé dans l’émission de novembre. Avec un sous-titrage pour la traduction de ce très beau texte.

 

Un reportage sur les lieux du tournage (le moulin de Lafosse à Manhay en province de Luxembourg) d’Edmée De Xhavée. Et merci à Olivier, le  jeune meunier pour l'accueil ! 

A voir dans l'émission du dimanche 26 novembre 2017
Vign_actufourire

Le cabaret-théâtre du Fou Rire" the place to be à Bruxelles ! 

 

On compte une petite vingtaine de cabarets théâtre à Bruxelles. Certains comme l’Os à Moëlle existent depuis Mathusalem, d’autres vivotent ou entrent en léthargie comme la regrettée Samaritaine et puis de nouveaux arrivent et même explosent !

 

Le Fou Rire est né il  y a cinq ans (autrement dit hier) et a pourtant réussi en si peu de temps à devenir un « place to be » de la Capitale. Pourquoi ? Waarom ?

 

La salle est belle, joliment décorée (du rouge partout) et bien équipée, on y trouve du parking, il  y a un bar, de la petite restauration (bio de chez bio) et surtout une affiche incroyablement moderne pour un endroit aussi neuf ! C’est bien simple, tout le monde veut y passer. Des noms ? Certains parleront moins aux français mais pour les belges ce sont des têtes qu’on voit tous les jours à la télé…  Richard Ruben, Freddy Tougaux, Marc Herman, Fabian Le Castel, Carlos Vaquera, Pierre Theunis, Benait Lamy, Olivier Leborgne, Pierre Aucagne, Zidani etc… etc…

 

Sans oublier le théâtre proprement dit où on oublie pas d’innover, oser  et lancer sur les planches des inconnu(e)s comme Sylvie Godefroid qui vient d’y faire un tabac !

 

Mais soyons de bon compte. Le Fou Rire, c’est avant tout Cathy Thomas, une femme qui voit tout, vérifie tout, contrôle tout et bosse, bosse, bosse… rien que d’y penser on est déjà fatigué.


A voir dans l'émission du dimanche 26 novembre 2017
Vign_actunouge

Paul Nougé : « J’aimerais que ceux d’entre nous dont le nom commence à marquer un peu, l’effacent »,


On ne peut pas parler d’un grand romancier ni même d’un grand essayiste.  Pourtant il a écrit, surtout dans les années 1920 – 1930, des milliers de pages (des poèmes, des tracts, des préface, des manifestes, des chroniques, des invectives) mais le plus souvent sans les publier chez des éditeurs. Il préférait rester dans l’ombre tout en étant un des premiers instigateurs du mouvement surréaliste belge.

 

Ami intime de Magritte avec qui il se fâcha vers la fin de sa vie pour des conneries, il fréquentait tous les grands noms qui se réunissaient dans le cabaret bruxellois de la Petite Fleur en Papier Doré. Scutenaire, Souris, Goemans… Il connaissait aussi les français : Louis Aragon, Paul Eluard, André Breton et aimait détourner leurs textes ou prendre des photos étranges et iconoclastes.

 

Un artiste engagé qui réussit pourtant à vivre presque normalement puisqu’il a travaillé toute sa vie comme biochimiste dans un laboratoire clinique.

 

Il  fut également un des fondateurs du parti communiste belge et écrivit même deux chansons pour Barbara qui le cite dans ses mémoires…

 

Une chronique de Marc Quaghebeur

 

A voir dans l'émission du dimanche 26 novembre 2017
Vign_actuvrebos

Pascal Vrebos, sans langue de bois ! 

 

Pascal Vrebos ce n’est pas seulement l’animateur sur RTL de « Controverse » et « l’invité » , celui qui interviewe avec un peu d’insolence les premiers ministres et autres responsables politiques de premier plan, mais c’est aussi et surtout un auteur de théâtre.

 

Plus de trente pièces traduites dans un tas de langues et jouées sur les scènes les plus cotées : le Parc, le théâtre des Martyrs, le Poche… dont un fameux « Avare II » qui se présente comme une suite imaginée du célèbre succès de Molière.

 

Pascal Vrebos c’est aussi un essayiste qui après avoir rencontré en son temps Henri Miller aux Etats-Unis publie chez Genèse (l’édition de référence) « Une semaine avec Henri Miller », un livre exploit dans lequel il relate ses entretiens avec le célèbre romancier tout en évoquant sa mémoire avec  la dernière compagne de celui-ci, Brenda Venus.

 

Une rencontre sans langue de bois avec un philosophe très inquiet quant à l’avenir de notre civilisation.

dans l'émission de novembre 2017

 Vite, vite, vite...

 Aurélien vient de sortir son premier DVD (après 15 ans de carrière) et tout y est bon. Original, inclassable, déjanté... avec une voix qui rappelle un peu celle de Gilles Vignault (ce n'est qu'un avis). Nous vous avons présenté en octobre un clip réalisé par ACTU-tv à Charleroi avec Anne-Sophie Malice et ça marche... Voici une autre perle d'Aurélien mais sans clip hélas, des photos ) avec un titre qui en dit long "Le petit magicien qui roulait vite". On  devrait  préciser (écoutez, vous comprendrez pourquoi)... vite, vite, vite....

A voir dans l'émission du dimanche 26 novembre 2017
Vign_actulamiroy

Les « opuscules », des livres qui s’envolent comme une nuée de pigeons !

 

La formule « Opuscule » que vient d’inventer Eric Lamiroy ressemble un peu aux fameux booklegs de Maelstrom (on est chez le même imprimeur d’Amay près de Huy) sauf qu’il ne s’agit plus de poésie mais de nouvelles qui paraissent depuis septembre au rythme d’une publication par semaine.

 

En gros 5000 mots, ce qui représente une dizaine de pages word, de façon à sortir un livret de la taille d’une enveloppe qu’on peut envoyer au prix standart par la poste et glisser dans une boite aux lettres. Le tout pour 4 euros (5 avec le port).

 

Et ça marche car beaucoup d’auteurs belges et non des moindres ont accepté de jouer le jeu à commencer par Jacques Mercier, Carlos Vaquera, Richard Ruben etc… et que des lecteurs s’y abonnent. Résultat, à chaque parution une quantité x est vendue et s’envole aux quatre coins du pays comme une nuée de pigeons.

 

Un reportage effectué dans la petite librairie qu’ Eric occupe depuis peu, rue de Flandres à Bruxelles, un quartier « in » où traîne Arno, pas toujours très en forme.

 

A voir dans l'émission du dimanche 26 novembre 2017
Vign_actucoran

 Pierre Coran un "Grand" de la littérature pour les "petits" ! 

 

Pierre Coran vient de fêter ses 83 ans, mais on doute qu’il les ait dans sa tête ! Ecrivain catalogué « pour la jeunesse » alors qu’il a publié également des romans pour adultes (témoin son dernier livre « Mémoire blanche » paru chez MEO qui traite de l’alcoolisme) la liste de ses oeuvres est interminable.

 

Il est vrai qu’il écrit depuis cinquante ans, que ce soit pour le théâtre, la télé, les films d’animation ou les spectacles de marionnettes que son épouse Irène promenait avec sa troupe aux quatre coins du pays.

 

Plus des comptines, des disques, des fables, des recueils de contes et bien sur des poèmes dont le style rappelle très clairement Prévert. Comparaison n’est pas raison. Le tout traduit dans 36 langues et édités chez les plus grands : Casterman en priorité, mais également Grasset, Hachette, Milan, Mijade etc…

 

Nous l’avons rencontré dans son petit paradis d’Erbisoeul près de Mons où il n’a fait que parler de projets et encore de projets, y compris avec  les Etats-Unis. Il doit y avoir une faute de frappe dans cet exposé : 38 au lieu de 83 ?

 

Un reportage d’Anne-Sophie Malice

Dans l'émission du dimanche 26 novembre 2017
La journée des droits de l'homme !!!!
dans l'émission de novembre
Vign_novrubens

Les éditions CEP de Charleroi publient un livre étrange et improbable : « Rubens » d'un certain...  Alexandre Dumas !

 

Dumas était non seulement un auteur à succès prolixe et plein d’imagination (il a tellement écrit que certains se demandent s’il est bien l’auteur de tous les ouvrages signés de son nom) mais également un grand amateur de peinture.

 

Bref, il publia en son temps, en 1848, une petite biographie romancée d’une centaine de pages de Pierre Paul Rubens qui tomba très vite dans l’oubli, au point qu’on ne la retrouvait plus dans aucune bibliographie officielle. Jusqu’au jour où le député et ex ministre de la culture de Mons Richard Miller tomba sur l’original en essayant d’obtenir le retour au pays d’une toile de Rubens volée par les révolutionnaires français en 1794 à la cathédrale de Tournai.

 

Etonné, intéressé il demanda à voir l'original à la bibliothèque nationale française et décida de le re-publier. Tel quel !

 

L’histoire pourrait s’arrêter là et être déjà bien intéressante. Mais non, il  y a plus, beaucoup plus. Car en analysant tous ces évènements, Richard Miller se rendit compte que le grand peintre qui était aussi un diplomate et une éminence grise de l’époque fut sans doute à la base du célébrissime  roman des trois mousquetaires…

 

Un peintre du 17°, un livre du 19°, un homme politique du 21° fouilleur et entêté et un reportage inattendu : que demander de plus. Ce sera notre séquence Indiana Jones, Avec Richard Miller à l’interview et Jean-François Viot pour l’introduction et les commentaires.

 

Une enquête de Bob Boutique

dans l'émission de novembre
Vign_novdesombiaux

Maurice des Ombiaux un chantre wallon et thudinien qui savait raconter des histoires…


Thuin peut se prévaloir de deux grands auteurs : Roger Foulon (nous l’avons déjà évoqué dans ACTU-tv) et Maurice des Ombiaux. Le petit « de » a été ajouté pour son nom de plume car il s’appelait plus prosaïquement Desombiaux. Soit.


Cet écrivain un peu oublié mais marquant pour son époque (il et né en 1868 et mort en 1943) s’est dispersé dans un nombre considérable d’œuvres : des contes, des poésies, des romans, des essais gastronomiques ou sur le vin de Bourgogne.

On retiendra pourtant son premier recueil de nouvelles « Mes tonnelets » rendu célèbre parce que pour le promouvoir il fit déambuler des hommes sandwiches dans les rues de Bruxelles avec un panneau « Dreyfus est revenu de l’ ïle du Diable pour lire mes Tonnelles ». C’était en 1898, il avait trente ans.


Autre livre marquant « Le maugré » (1910) où il décrit avec réalisme un drame campagnard féroce et haletant.


Maurice des Ombiaux savait raconter des histoires populaires qui mettaient, en valeur un pays wallon qu’il affectionnait par dessus tout.


Une interview de Benoit Goffin et un reportage de Carine-Laure Desguin effectué avec courage et stoïcisme sur les remparts venteux et les pavés glissants de Thuin.

 

dans les niouzes de l'émission de novembre 2017
Vign_actuauchan

Quand un grand magasin français AUCHAN décide de se lancer dans la culture et pas seulement celle des petits pois !  

 

C’est le 3° année consécutive que les grands magasins Auchan du  centre commercial Maison Neuve de Bretigny sur Orge (c’est à 25 kms de Paris) organise un salon du livre et c’est non seulement original (en Belgique ça n’existe pas) mais osé et porteur… car devant le succès de l’évènement d’autres grandes surfaces du même groupe, donc Auchan,  semblent décidé à l’imiter. On  parle entr’autres de Melun… également en Ile de France.


Une interview d’Alexandre Dambrine l’organisateur de l’évènement dans un reportage de  Christine Brunet qui soit dit en passant se trouvait parmi les exposants.

Interview
Vign_actufoulonmarc

Une interview de Jean-François Foulon

« Les Secrets de Polichinelle » interviewe Jean-François, l’auteur d’une page reprenant mois après moi avec force commentaire les chroniques que Marc Quaghebeur donne sur ACTU-tv à propos des grands auteurs belges.

On peut dire que Bob Boutique a le nez fin ou creux, c'est comme on veut. J'entends par là, vous allez me dire "pas grand chose"... OK, je veux dire par là, la formule vous convient davantage ?... qu'il possède l'art consommé de s'entourer de personnes talentueuses. C'est le cas notamment de Jean-François Foulon qui nous a aimablement accordé cette interview.

1) Pour quelle(s) raison(s) as-tu intégré l'équipe d'Actu-Tv ?

Je ne l'ai pas vraiment intégrée (je ne fais ni reportages, ni interviews) principalement par manque de temps, ma vie professionnelle m'accaparant malheureusement beaucoup trop. Mais disons que je suivais avec intérêt les interviews de Marc Quaghebeur et quand Bob Boutique m'a proposé de rédiger une petite chronique sur les auteurs abordés, je n'ai pas dit non.
Un peu pour faire la promotion d'Actu-Tv (puisque ma chronique servait de prétexte pour rediffuser l'interview), un peu pour ma promo personnelle (car se faire remarquer comme auteur est primordial si on veut que nos livres soient lus), mais surtout parce qu'il s'agissait d'aborder des écrivains classiques, pour lesquels j'ai une certaine prédilection, pour ne pas dire une prédilection certaine.

 

la suite en cliquant sur l'image...

Interview
Vign_sylviepolichinelle

Les secrets de Polichinelle interviewe notre nouvelle chroniqueuse Sylvie Godefroid


Sylvie, tu es maintenant chroniqueuse sur Actu-Tv... est-ce cette vieille canaille de Bob Boutique qui t'a forcé la main ?


Bob commence à bien me connaître et a su trouver les mots qu'il fallait ! Il m'a parlé de belgitude, d'auteurs, de culture... il n'en fallait pas moins pour éveiller mon intérêt. Je vais t'avouer que je suis aussi plutôt joueuse et qu'un défi qui m'est lancé trouve rarement lettre morte. L'équipe d'Actu-Tv me paraît dynamique et passionnée... ça me plait de rejoindre une telle équipe. Ceci dit, je n'ai encore qu'une expérience à afficher au compteur de la chronique. Disons que j'ai passé un essai et que Bob semble avoir apprécié. La suite reste à écrire.


En quoi consistera ta rubrique ?


Je pense que "ma rubrique" comme tu l'appelles mettra l'accent sur les auteurs belges. Je porte une telle belgitude qu'elle n'est pas passée inaperçue aux yeux de cette canaille de Bob ! Il serait aussi question d'auteurs belges de la Sabam puisque mon attachement au droit d'auteur et à la Sabam n'est un secret pour personne. Ceci dit, je suis ouverte à toutes les belles propositions ! Pour plus de détails sur la rubrique qui me sera proposée, c'est à Bob qu'il faut s'adresser. Finalement, nous n'en avons pas parlé tant que ça. On s'est lancé !


Aurais-tu un scoop relatif à ton entretien avec Jacques Mercier ?


Pas de scoop en particulier. Un ressenti oui, en effet, Jacques Mercier mérite la réputation qu'il trimbale chez nous. L'homme est agréable, cultivé, passionné et passionnant. J'ai bu ses paroles, j'ai dégusté ses mots. Un grand monsieur ! Un moment complice que je ne suis pas prête à oublier.


Depuis "L'anagramme des sens", ta carrière a fait un bond considérable en avant, comment expliques-tu cela ?


Qui n'avance pas, recule, non ? Je suis heureuse de lire que ma carrière donne l'impression d'un bond considérable en avant. Tant mieux si c'est ainsi qu'on le perçoit. De mon côté, je poursuis ma route tranquillement et c'est vrai que chaque nouveau livre voit augmenter le nombre de lecteurs. Il est donc plutôt question de progression que de bond, de mon point de vue. Mais je ne boude certainement pas mon plaisir quand je suis arrêtée dans la rue par des inconnus pour parler d'un de mes romans ou d'une interview. C'est déstabilisant et très agréable, il faut bien le reconnaître.

 

Tu es en promo pour "Hope"... as-tu déjà un nouveau projet de roman en vue ?


C'est en gestation. Il est encore un peu tôt pour en parler. D'autant que des exploitations publiques sont prévues pour "La balade des pavés". On repart sur une adaptation au Théâtre Fou Rire à Anderlecht en septembre 2018. Aussi, le prochain roman devra attendre un peu...J'aurai sans doute un travail d'écriture à faire pour adapter le texte original.

 

A voir dans l'émission d'octobre 2017
Vign_foulondecoster

A voir et à lire dans les chroniques de Jean-François Foulon

 

Le nouveau commentaire que Jean-François Foulon vient de rédiger sur Charles De Coster, en prolongement des  exposés que Marc Quaghebeur consacre aux  grands auteurs belges dans l’émission.

 

C’est remarquable.

 

En fait, si vous vous donnez la peine de visionner la séquence YouTube puis de lire le commentaire de Jean François, vous aurez assisté sans vous en rendre compte (tant l’ensemble et didactique et aisé)  à un véritable cours de niveau universitaire.

 

Aujourd’hui Charles De Coster (après Marie Gevers, Fernand Crommelynck, Michel de Ghelderode et Georges Rodenbach) l’auteur de Thyl Uylenspiegel, un livre planétaire pour un écrivain qui ne connu jamais de son, vivant une renommée correspondante.

 

Cliquez sur l'image !

A voir dans l'émission d'octobre 2017
Vign_desombiaux

Maurice des Ombiaux (1868 – 1943), un chantre wallon de la Thudinie


Thuin peut se prévaloir de deux grands auteurs : Roger Foulon (nous l’avons déjà évoqué dans ACTU-tv) et Maurice des Ombiaux. Le petit « de » a été ajouté pour son nom de plume car il s’appelait plus prosaïquement Desombiaux. Soit.


Cet écrivain un peu oublié mais marquant pour son époque, s’est dispersé dans un nombre considérable d’œuvres : des contes, des poésies, des romans, des essais gastronomiques ou sur le vin de Bourgogne. On retiendra pourtant son premier recueil de nouvelles « Mes tonnelets » rendu célèbre parce que pour le promouvoir il fit déambuler des hommes sandwiches dans les rues de Bruxelles avec un panneau « Dreyfus est revenu de l’ ïle du Diable pour lire mes Tonnelles ». C’était en 1898, il avait trente ans.

 

Autre livre marquant « Le maugré » (1910) où il décrit avec réalisme un drame campagnard féroce et haletant.

 

Maurice des Ombiaux savait raconter des histoires populaires qui mettaient, en valeur un pays wallon qu’il affectionnait par dessus tout.

 

Une interview de Benoit Goffin et un reportage de Carine-Laure Desguin effectué avec courage et stoïcisme sur les remparts venteux et les pavés glissants de Thuin.

A voir dans l'émission d'octobre 2017
Vign_grenierjane

Dans le grenier de la Petite Fleur en Papier Doré... 

 

Le Grenier Jane Tony est un lieu de rencontre pour les poètes et auteurs bruxellois qui se réunissent une fois par mois dans cet endroit magique et historique qu’ est le bistrot de « la Petite Fleur en Papier Doré ». Là où les surréalistes se rencontraient au début du siècle dernier : Delvaux, Magritte, Scutenaire etc…


Pourquoi Jane Tony ? Parce que c’est elle qui a lancé cette initiative en 1956.

 

A l’époque ça s’appelait encore « Le Grenier aux Chansons », ça se passait sur deux mètres carrés près de la Grand Place et on y venait surtout pour écouter de la chanson française. A titre d’exemple, Brel et Maurane y ont débuté.

 

Puis Jane s’en est allée et l’association à vivoté en changeant plusieurs fois d’adresse pour se recentrer sur le texte et  la poésie avant d’atterrir à la Petite Fleur où elle dispose désormais d’un vrai point d’attache.

 

Une interview du Président Olivier Péhéo.

 

A voir dans l'émission d'octobre 2017
Vign_pharmaverviers

Un nouveau théâtre du Peigné à Verviers ?


C’est une belle histoire qui commence dans les années 50, lorsque le père de Joseph Mourad un syrien atterrit en Belgique pour y faire des études de pharmacie à Leuven.


Peu de temps après il ouvre à Verviers une petite officine qu’il développe et remet par la suite à ses deux fils, pharmaciens également, qui déménagent et s’installent en grande pompe en plein centre sur le Place du Marché, face à l’Hôtel de Ville.  Un bâtiment qu’ils rénovent et à l’arrière  duquel ils découvrent une vaste salle abandonnée qui avait  servi de dépôt à un grand magasin.

 

Puis vérifications faites, ils s’aperçoivent que c’était au début du siècle le siège central du syndicat des ouvriers lainiers de la région , là où on réunissait les peigneurs et où parfois on donnait des spectacles !  

 

Neuf entrepreneurs sur dix auraient revendu ou reloué. Les frères Mourad pas. Pourquoi ne pas restaurer se dirent-ils et en faire un vrai théâtre ?  Redynamiser le centre de Verviers (qui en a bien besoin)  avec une sorte de centre culturel doublé d’une brasserie avec des salles de réunion et tout et tout…

 

Le projet est sur le point d’aboutir et le budget rassemblé à plus de 70%. Il ne reste plus que deux cent milles euros à trouver et des partenariats à nouer avec le Ville qui voit tout cela d’un air très favorable. On les comprend !

 

Un reportage d’Edmée De Xhavée

 

 

A voir dans l'émission d'octobre 2017
Vign_tchantches

Le musée Tchantchès de Liège

 

Tchantchès (petit François en wallon ou petit Jean en flamand ??? ) est à Liège ce que Toone (Antoine en flamand) est à Bruxelles, sauf que le premier est une marionnette et l’autre le marionnettiste.

 

Son origine n’est pas bien définie mais il semble qu’un premier théâtre du genre ait existé en Outremeuse en 1826, où on jouait les chansons de geste du moyen-âge avec des intermèdes dans lesquels intervenait ce curieux personnage habillé comme un ouvrier : frondeur, un rien vantard mais aussi et surtout, aux ordres de sa femme Nanesse qui le remettait dans le droit chemin à coups de poële à frire.

 

Quoiqu’il en soit, Tchantchès appartient désormais au folklore local et toutes les écoles de la province comme de la région (mais parfois aussi des adultes) viennent au moins une fois visiter son musée et assister à ses exploits dans le petit théâtre du musée. 


Un reportage d’Edmée De Xhavée

 

A voir dans l'émission d'octobre 2017
Vign_victorserge

Victor Serge, anarchiste, révolutionnaire, prisonnier à maintes reprises et… un grand auteur !

 

Quel lascar que cet écrivain d’origine russe né à Ixelles en 1890 qui se lança à corps perdu dès son plus jeune âge dans l’anarchie et connut toutes les vicissitudes d’un engagement politique border line.

 

Il fit cinq ans de prison en France à l’âge de 20 ans pour avoir côtoyé et hébergé plusieurs membres de la célèbre bande à Bonnot, puis participa au soulèvement anarchiste de Barcelone… Après quoi il s’enfuit en Russie pour rejoindre Trotzky. Là, La police secrète de Staline se dépêche de l’envoyer en Sibérie d’où il en revient suite à une campagne médiatique orchestrée par ses amis auteurs français parmi lesquels Malraux, Gide, Romain Rolland etc…

 

Il rentre alors en Belgique où il écrit dans le journal des syndicalistes liégeois « La Wallonie » avant de connaître de nouveaux ennuis avec la sûreté de l’Etat et fuit enfin au Mexique où il sera empoisonné en 1946 par les agents soviétiques de la Guepéou…

 

Rien que ça.

 

Et pourtant, beaucoup le considèrent aujourd’hui comme un des grands écrivains belges de la première moitié du vingtième siècle.

 

Un exposé de Marc Quaghebeur.

A voir dans l'émission d'octobre

Aurélien Belle vient de présenter en concert au "Bacchus" de Charleroi son premier album officiel. Douze titres déjantés dont il est difficile de parler car inclassables ! De la chanson française en tout cas avec des textes qui vont du surréalisme décalé à l'humour noir en passant par le burlesque, mais  toujours mâtinée de tendresse. Il faut écouter.

ACTU-tv a réalisé un clip de "No Sé", le titre fétiche, en tournant n'importe comment, n'importe quoi, sur la Place du Manège avec une Anne-Sophie Malice, plus malicieuse que jamais. Il faut voir... cliquez sur l'image !

A voir dans l'émission d'octobre 2017
Vign_aurelienbelletrio

Un premier album pour l’Aurélien Belle Trio

 C’est avec un concert au célèbre Bacchus de la Place du Manège de Charleroi qu’Aurélien Belle a sorti et présenté ce vendredi 6 octobre son premier album officiel, après quinze ans de  carrière.

 

Nous l’avons écouté, il est surprenant d’originalité et de profondeur. Aurélien est connu pour son ton décalé et ses textes surréalistes mais là, il a réussi un exploit en s’installant définitivement dans la série des inclassables. Impossible de vous donner une comparaison. C’est du… Belge, de l’humour noir, de la passion : de l’Aurélien.

 

Avec un jeu intuitif et syncopé au piano, l’accordéon de Marc Keiser qu’on ne présente plus (sans doute le meilleur dans son genre en Wallonie) et Jayzzy aux percussions.

 

Un reportage (doublé d’un clip original signé ACTU-tv!) de Anne-Sophie Malice

A voir dans l'émission d'octobre 2017
Vign_pokichinelle

« les secrets de Polichinelle » ?

 

C'est quoi ?

 

Une page facebook  qu’ Alain Magerotte a accepté de prendre en compte pour l’émission au même titre (dans un tout autre style) que les chroniques que Jean François Foulon rédige en complément  aux reportages que nous diffusons avec Marc Quaghebeur sur les grands auteurs belges.

 

Avec ces « secrets de Polichinelle » vous apprendrez à l’avance et en primeur (si ça vous amuse) tout ce qui tourne autour et alentours d’ ACTU-tv, une émission qui grandit d’année en année avec une équipe qui grandit et un impact médiatique qui s’étend.

 

Si vous aimez cette nouvelle initiative appelée à remplacer le « Navet cagoulé » qui s’efface à force de se répéter, PARTAGEZ là. Plus nous aurons d’amis et amis de nos amis, plus on nous entendra.

 

Tout en restant bien entendu indépendant, sans un cent de subsides,  « impertinent mais juste » !

A voiir dans l'émission d'octobre 2017
Vign_mercieroctobre

Jacques Mercier tel quel ! 

Jacques Mercier, c’est après quarante cinq années de radio et de télévision à la RTBF auprès des plus grands, Stephane Steeman, Philippe Geluck, Pierre Kroll, Jean-Luc Fonck, Laurence Bibot,  Armelle etc… et de nombreuses émissions culte comme « Musique au petit déjeuner », « La télé infernale » ou « Monsieur dictionnaire »… un écrivain qui vient de signer son 52° bouquin ! A croire qu’il travaille avec une armée de nègres ou possède une dizaine de clones.

« Je me lève tôt » explique t-il lorsqu’on lui pose la question !

C’est aussi un homme de scène qui depuis une dizaine d’années enchaîne des spectacles divers et nous propose en ce moment même en tant que narrateur avec l’orchestre philarmonique royal de Liège une adaptation du conte musical de Prokefiev « Pierre et le loup » dans une mise en scène de Bruno Coppens.  

Un reportage de Sylvie Godefroid

A voiir dans l'émission d'octobre 2017
Vign_Pana

« AB négatif » un film belge d’action et de suspense  de Tony Panagiatopoulos

Encore une réalisation en cours de tournage avec des bouts de ficelle ! Cinq milles euros quand même (en crow funding) mais ce n’est rien pour un long métrage de cinquante minutes avec cinq techniciens et une trentaine d’acteurs et figurants. Une histoire dramatique de virus et de fin du monde. Et en anglais s’il vous plait de façon à pouvoir toucher le marché anglo-saxon.

Nous avons vu l’équipe au grand complet dans les bois et les ronces de Montigny-le-Tilleul en train de filmer l’une des dernières séquences. Dans une atmosphère prenante, avec des flingues, des couteaux et des personnages inquiétants.

Il faut savoir vivre dangereusement lorsqu’on chronique pour ACTU-tv. Demandez à Carine-Laure qui a perdu une talonnette dans l’aventure.

Sortie prévue (il  y a un peu de retard) en mars de l’année prochaine ? On croise les doigts.

A voiir dans l'émission d'octobre 2017
Vign_maftaboule

La journée mondiale de l’esperanto !

On vous l’a expliqué le mois dernier : Fab et Dav, nos deux humoristes qui échangeaient des conneries dans leur voiture, c’est fini ! 

Non pas qu’ils se soient disputés pas du tout, ils restent les meilleurs copains du monde, mais Fab est surchargé de boulot sur le plan professionnel et va devoir prendre un peu de recul.

Du coup Dav (David Samyn dans le privé) a décidé de poursuivre seul en créant des sketchs sur les journées mondiales de n’importe quoi. On sait qu’il  y a désormais 365 journées mondiales de quelque chose par an, y compris sans doute une journée mondiale des journées mondiales !

Il nous expliquera dans l’émission d’octobre pourquoi il a choisi la journée mondiale de l’esperanto. Pour mieux se comprendre. Sauf qu’avec lui… on ne comprend rien du tout !

 

A voiir dans l'émission d'octobre 2017
Vign_navetoctobre

A voir dans les niouzes d'octobre 2017... 

...l'habituelle et minable lettre du Navet Cagoulé qui n'aime toujours pas l'émission et la critique avec beaucoup d' exagération et de mauvaise foi ! A se demander pourquoi il la regarde. 

 Bonne nouvelle, ce sera sans doute la dernière fois que nous le passerons. Non pas pour le censurer (que nenni !) mais parce qu'à force de répéter toujours les mêmes remarques, il commençait à nous les gonfler. Il sera donc remplacé par "les secrets de Polichinelle", une nouvelle séquence qui commence déjà à se diffuser le net et dans lequel ce personnage de la Commedia Dell'arte va nous apprendre tout ce qui se passe dans autour et alentour de nos tournages. Bref, tout ce qu'on ne vous dit pas, faute de temps ou parce qu'on a honte. Ca risque d'être drôle.

 

A voiir dans l'émission d'octobre 2017
Vign_bluesphere4

A voir dans les niouzes d'octobre 2017 

 Les éditions Chloe des Lys et ACTU-tv avaient organisé en septembre au Blue Sphère de Liège (nous en avons parlé dans l’émission précédente avec le responsable des lieux Jean-Paul Brilmaker) une soirée littéraire et de dédicaces doublée d’un récital  de notre amie Danièlle Bellefroid, qui connut un franc succès. Et on parle ici tant de Danièlle que de l’événement en lui-même auquel étaient associés trois auteurs et chroniqueurs bien connus, à savoir Edmée de Xhavée, Carine-Laure Desguin et Bob Boutique.

 

On ne va pas revenir sur les détails, qui ont été évoqués à profusion sur facebook et Twitter mais nous avons des images… et même un petit extrait du récital. Une façon originale et très plaisante, souvent même rigolotes (il suffit de voir les oreilles de Mickey de Carine) de lire des textes et des poésies décalées…

 

A titre d’ exemple : au lieu des interviewes traditionnelles, on avait demandé à Carine Laure de définir le profil psychiatrique d’Edmée (on s’est aperçu que c’était beaucoup plus grave que prévu) tandis que Bob revêtait l’habit d’un flic pur mettre Carine-Laure en examen suite aux nombreuses plaintes qui nous étaient parvenues tant pour sa façon d’écrire que de coller ses textes révolutionnaires sur les vitrines des magasins ou les réverbères de Charleroi. Lle s’en sortira, mais on la tient à l’œil.

 

Quant à Danièlle Bellefroid, c’est accompagnée de ses deux fils qu’elle a offert son récital. Des images de Philippe Wiertz.

Prochaine émission le dimanche 22 octobre 2017
Vign_actuseptembre
L'émission ACTU-tv (pour la première fois en direct dans sa totalité sur YouTube) a connu un franc succès...

Nous produisons depuis sept ans sur internet une émission télé mensuelle d’ une heure et demie consacrée à la littérature et aux arts associés, qui parle des livres, des salons, des écrivains, des éditeurs petits ou grands, de la bédé, des médias, du cinéma, de l’humour etc... avec des interviewes, des portraits, des reportages et des infos d’ actualité.

Près de 15.000 podcasts visionnés par émission et plus de 960 clips sur notre chaîne YouTube qui totalise à ce jour 245.000 vues. Chaque émission est accompagnée d’une campagne promotionnelle par mail et sur nos relais facebook, twitter, Google+ … avant, pendant et après la diffusion.

 
© 2014
Créer un site avec WebSelf