Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
 

Prochaine émission, le dimanche 25 juin 2017 à 20h00

 
Pour l'émission du mois de juin 2018, clic !
Vign_actuteaserjuin

Ce sera la 75° émission depuis la création d' ACTU-tv, mais aussi la dernière de cette saison puisque nous serons en congé en juillet et en  août. Pour rappel, 15.000 podcasts par émission et plus de 212.000 vues sur notre chaîne YouTube.

 

pour l'émission du dimanche 25 juin 2017
Vign_actupolarjuin


Le Boulevard du Polar 2017 (deuxième édition) vient se se terminer à l'Atelier Coppens de Bruxelles après trois journées de salon très chargées mais qui auraient pu être plus fréquentées compte tenu de la richesse des invités.

Pas facile d'ameuter le public et encore moins de trouver  un lieu adéquat à Bruxelles sans casser sa tirelire... Avec un grand chapeau aux organisateurs qui osent et secouent le cocotier littéraire belge bien timide, voire amorti !

 

pour l'émission du dimanche 25 juin 2017
Vign_actuteaserjuin


Et voici la bande annonce de l'émission ACTU-tv du dimanche 25 juin 2017. Attention ! Ce sera la dernière émission de la saison puisqu'en juillet et en août nous ne diffusons pas. Repos !

une heure et demie consacrée à la littérature et aux arts associés, qui parle des livres, des salons, des écrivains, des éditeurs petits ou grands, de la bédé, du cinéma, du théâtre etc... avec des interviewes, des portraits, des reportages et des niouzes d’ actualité.  

pour l'émission du dimanche 25 juin 2017
Vign_actudepryck


Lessines (Hainaut) commémore le 50° anniversaire de la mort du peintre René Magritte avec Lou Depryck

Lou de "Lou and the hollywood bananas" ce n'est pas seulement le créateur mondial de "Charlie Brown", "Kingston, kingston" ou "Les petites rues de Singapour", c'est aussi une personnalité de Lessines au même titre que Louis Scutenaire, Claudy Criquélion ou René Magritte qu'il a bien connu...

A l'occasion du cinquantième anniversaire la mort du petit peintre (il mesurait 1 m 63) Lou (de son vrai nom Francis Depryck) a fait fondre à ses frais (32.000 euros quand même...)  une statue à l'effigie de l'auteur de "Ceci n'est pas une pipe", pour l'exposer sur la Grand-Place de sa ville. Là où on  le voit parfois défiler en géant lors des fêtes folkloriques.

Lou c'est le mec qui vient d'ouvrir au même endroit un bistrot "Chez René" entièrement consacré à Magritte. C'erst aussi un philosophe qui a déjà préparé son caveau dans le cimetière qui jouxte sa maison de Wannebecq, avec une pierre tombale sur laquelle il fera graver: "ci-gît Lou Depryck né le 11 janvier 1946 et mort le plus tard possible.

Un reportage de  Carine-Laure Desguin


pour l'émission du dimanche 25 juin 2017
Vign_actulemonnier


Camille Lemonnier, l’ancien (avec Charles De Coster), le père spirituel et « grand maréchal des lettres » de la génération des grands auteurs de la « Jeune Belgique ».

 

Un exposé de Marc Quaghebeur depuis le bureau reconstitué de Camille l’écrivain  au siège de l’ A.E.B ( l’association des écrivains belges) à Ixelles.

 

Avec « Sedan », « Un mâle » et « Happe-chair » Camille Lemonnier a choqué la grande bourgeoisie catholique bruxelloise du 19° tout en provoquant le buzz à Paris…

 

Il était l’ami intime de Félicien Rops, Constantin Meunier etc…

 

Et pour clôturer en beauté une lecture poignante d’un extrait d’ « Un Mâle » par Monique Dorsel.

pour l'émission du dimanche 25 juin 2017
Vign_actukeywall

Dreamwall et Keywall, le côté pile et le côté face d’une entreprise qui participe au prodigieux essor médiatique et technologique de Charleroi

 

Situés dans les locaux des éditions Dupuis à Marcinelle, ces deux start-up de pointe auxquelles participe la RTBF sont en train de révolutionner l’image de la ville.

 

Apres le nouveau centre culturel Quai 10 spécialisé dans le gaming et les jeux vidéos, le complexe commercial Rive Gauche, la modernisation du quartier de la gare et des quais de la Sambre, l’installation des nouveaux studios de la Télé régionale en plein cœur de la cité, voici deux entreprises de l’image qui commencent à prendre une envergure internationale.

 

Dreamwall, c’est depuis dix ans un studio dédié au cinéma d’animation avec à son actif « Astérix », « La tortue rouge » etc…

 

Keywall, c’est depuis cinq ans son pendant télé avec des studios virtuels, les animations graphiques des programmes météo et des points routes de la RTBF et encore plus récent l’habillage complet des émissions que TF1 consacre depuis quinze jours aux élections françaises !

Rien que ça.

 

Une enquête de Carine-Laure Desguin qui a rencontré pour ACTU-tv le directeur de ces deux sociétés, Thibault Baras.

 

pour l'émission du dimanche 25 juin 2017
Vign_acturadioplayer

Avec Radio Player.be : les cent radios francophones belges sur un seul site, d’un simple clic !

 

La technologie ne cesse d’évoluer, de nous dépasser, de nous précéder ou de nous larguer.

 

Ainsi en est-il des radios qui quittent doucement les ondes hertziennes pour nous parvenir via le téléphone et bien entendu internet.

 

Nicolas Bresou est gestionnaire de projet à la RTBF et participe à l’élaboration d’une application qui nous permet déjà de sauter d’une radio francophone belge à l’autre, de la plus petite à la plus grande sur un simple clic.

 

Ca s’appelle Radio Player et remplacera d’ici peu la bonne vieille radio à molettes qu’il fallait orienter pour avoir la meilleure écoute…

 

Une enquête media de Bob Boutique

 

pour l'émission du dimanche 25 juin 2017
Vign_niouzesjuin2017

A voir (entre autres...) dans les niouzes de l'émission du dimanche 25 juin 2017 !

 

Fab et Dav trouvent que les artistes ont bien du mal à s'imposer et encore plus à en vivre...

 

Danièlle Bellefroid interprète une des chansons les plus difficiles  du répertoire français: "La Javanaise" de Serge Gainsbourg. Une voix, beaucoup de technique, quasi parfait...

 

Philippe De Riemaecker était au salon  du livre de Mazamet dans le Tarn

 

La lettre anonyme du Navet Cagoulé qui n'aime toujours pas ce que nous faisons...

 


 


pour l'émission du dimanche 25 juin 2017
Vign_actujolivet

« La promotion Jolivet », un vaudeville de Rolande Michel au Centre Culturel de Mont-sur-Marchienne le samedi 24 juin à 14h00

 

C’est du théâtre. La première pièce de notre amie Rolande Michel et déjà, par un hasard inouï, une première représentation avec la troupe des Rescapés que nous présente une des comédiennes, Gwenaëlle Cappelin.

 

L’émission ayant lieu le lendemain 25, nous vous proposerons cette séquence dès que possible sur notre chaîne YouTube, de façon à ce qu’elle puisse servir à la promotion du spectacle.

 

Ce reportage a été effectué dans le magnifique Centre Culturel de Presles où les acteurs répètent sans discontinuer. C’est qu’il faut être prêt lorsque les trois coups retentiront dans la salle qu’on espère alors pleine à craquer.

pour l'émission du dimanche 25 juin 2017
Vign_actuaria

"La tour du diable", un 38° Aria signé Michel et Nadine Weyland 

 

Michel et Nadine Weyland forment un couple sans doute unique dans l’histoire de la bédé belge et internationale, car ils dessinent et colorient depuis près de quarante ans une bande dessinée dont l’héroïne n’a jamais changé : Aria. Une jeune guerrière moyenageuse qui  n’a pas vieilli d’un poil et leur permet de vivre de leur passion et de leur art.

 

Le numéro 38 vient de sortir chez Dupuis « Le trône du diable » et Ils n out ont expliqué lors de notre visite dans leur petit paradis (quand même 70 ares) de Faimes près de Huy comment on réalise une bédé, de A à Z. Depuis l’idée du scénario jusqu’à la publication chez l’éditeur.

 

Un reportage d’ Edmée De Xhavée

pour l'émission du dimanche 25 juin
Vign_actuniouzes

Dans les niouzes de l'émission ACTU-tv du dimanche 25 juin 2017

 

Le 8 salon international du livre de Mazamet (Tarn - France) avec un reportage de Philippe De Riemaecker

https://www.youtube.com/watch?v=xpXLrtFpClU

 

Un cabaret littéraire au Comité de quartier de Fragnée à Liège, avec en invitée l'écrivaine locale Edmée De Xhavée

https://www.youtube.com/watch?v=om2zdPw5JPQ

 

pour l'émission du 28 mai 2017
Vign_actuteaser0517

Le teaser ou bande-annonce de l'émission ACTU-tv

du dimanche  28 mai 2017

 

pour l'émission du 28 mai 2017
Vign_fabdavmaftaboules

Savent-ils seulement jouer ?  

 

Voilà un an et demi que ce duo comique qui fait penser à Laurel et Hardy a débarqué sur ACTU-tv… avec succès. Un mois nous avions oublié de les programmer et tout de suite ça a réagi ! Où sont-ils passés ?

 

Hé bien dans leur voiture, en route vers une partie de tennis qu’ils n’ont pas encore réussi à commencer. Savent-ils seulement jouer ?

 

Ils abordent tous les sujets, les plus importants come les plus ridicules avec « l’enveloppé » qui fait l’intelligent et le mince qui ne comprend jamais rien sinon que son copain est moins intelligent qu’il ne veut le faire croire.

 

Allez… roule. Tu m’énerves.

pour l'émission du 28 mai 2017
Vign_actuhyeres

Quand une grande surface française (Leclerc) fait de la littérature ! Un exemple pour la Belgique ?

 

Voilà trois ans qu’a lieu au centre d’Hyères, c’est dans le Var, à quelques kms de Toulon, un  salon du livre qui prend peu à peu une importance régionale. Il se tient dans le Forum du casino local et à une particularité, inconnue en Belgique et qui vaut la peine d’être relevée.


C’est qu’on y retrouve en plus de 150 auteurs et des libraires de la ville le stand d’une grande surface commerciale et non des moindres, Leclerc.


En France certains grands magasins ont développé des espaces culturels et à Hyères, et là c’est vraiment original, Leclerc a osé délocaliser sa librairie au centre de la ville où sa responsable jessica Lecourt travaille avec une équipe de 7 personnes dont deux libraires professionnels. Ce qui explique sa présence au salon…

 

Un reportage de Christine Brunet.

pour l'émission du 28 mai 2017
Vign_actucrommelynck

"Le cocu magnifique" de Fernand Crommelynck ! 

 

Cette pièce a connu un succès immense à Paris dans les années 20 puis a été adaptée à plusieurs reprises pour le cinéma, que ce soit avec Jean-Louis Barrault ou dans une version italienne avec Ugo Tognazi et la splendide Claudia Cardinale.

 

Ce qu’on sait moins, c’est qu’elle a été écrite par un belge, Fernand Crommelynck qui tout comme son contemporain Michel De Ghelderode avait choisi la bouffonnerie, la farce et les masques pour exprimer sa tragédie.

 

Car bien que fantasque et virevoltant, son théâtre est clairement tragique et aboutit toujours au drame voire à une sorte de folie paroxystique.

 

Bruno l’écrivain public qui rédige les lettres d'amour de tout le village est tellement jaloux de sa jeune épouse Stella qu'il défie son vieil ami Pétrus de le rendre cocu pour de bon !

 

Une chronique comme d'habitude toute en rondeur de Marc Quaghebeur qu continue à nous faire traverser l'histoire méconnue ou oubliée de la littérature belge.

pour l'émission du 28 mai 2017
Vign_actufiestival

Quand la poésie déferle pendant quinze jours sur Bruxelles

 

C’est la 11ième fois que le Fiestival Maelstrom débarque sur la Capitale avec un succès de foule qui monte, qui monte…

 

Que soit à la librairie Maelstrom d’Etterbeek, à l’Espace Senghor, au Piano Fabriek de Saint-Gilles, sur la Grand-place de Bruxelles ou dans la rue, les poètes de tous horizons et pays déclament, chantent écrivent ou jouent dans un joyeux charivari et ce pendant deux semaines…

 

C’est un spectacle qu’il faut voir pour le croire.

 

Un reportage tourné au milieu des artistes et du ring de catch intellectuel avec une des organisatrices des évènements, Simona Pettito et son délicieux accent italien.

pour l'émission du 28 mai 2017
Vign_actuvangogh

La Maison Van Gogh de Cuesmes, près de Mons

 

La Maison Van Gogh de Cuesmes, près de Mons, n’est pas seulement l’habitation où le peintre qui était alors un prédicateur évangéliste vécut de 1878 à 1880, mais aussi un boccage de toute beauté qu’on ne peut que vous recommander si vous habitez la région et ne savez que faire d’un dimanche après-midi.

 

Vous trouverez en face de cette bâtisse curieusement penchée à cause du sol marécageux (on  l’appelle la Tour de Pise montoise) un petit musée bien sympathique qui rappelle quel homme étrange et pour tout dire frapadingue était Vincent Van Gogh. Il voulait vivre comme les mineurs, descendre avec eux au fond de la mine, si bien que ses supérieurs effrayés par son exaltation jugèrent plus raisonnable de lui enlever son ministère ainsi que le petit pécule qu’ils lui  versaient.

 

Du coup le pauvre vécut d’expédients et de l’aide financière de son frère Théon, car pour rappel, Vincent Van Gogh ne vendit en tout et pour tout qu’une seule toile tout au long de son existence. Il  y en a qui doivent s’en mordre les doigts.

 

C’est dans cette masure, dans le dénuement le plus total, qu’il apprit à dessiner en copiant et recopiant des gravures de Millet.

 

Quand on fait les comptes signale Caroline Dumoulin la jolie conservatrice de ce petit bijou, Vincent Van Gogh a passé presqu’autant de temps en Belgique qu’en Provence où il réalisa ses toiles les plus célèbres, mais en s’enfonçant toujours un peu plus dans la dépression et la folie…

 

Un reportage décontracté d’une petite nouvelle, Anne-Sophie Malice.

 

pour l'émission du 28 mai 2017
Vign_actuwilmet

La grammaire, c'est sérieux mais amusant ! 

 

Le grammairien Marc Wilmet est non seulement académicien, titre qu’il obtint en 1986 en même temps que le prix Francqui  attribué chaque année à un scientifique « ayant apporté à la science une contribution importante, dont la valeur a augmenté le prestige de la Belgique », excusez du peu !

 

Il est aussi un professeur et pédagogue amusant qui a beaucoup d’indulgence pour les fautes d’orthographes et des idées originales sur les « déterminants nominaux ». Vous n’avez pas compris ?. Prenons un exemple…

 

Si on vous dit « une fourmi  de 18 mètres avec un chapeau sur la tête, ça n’existe pas » (c’est de Robert Desnos) que faut-il comprendre ? Qu’une fourmi de 18 mètres n’existe pas ou seulement celle qui porte un chapeau ?

 

Une conversation pointue mais décalée qui sort des sentiers battus de nos bons vieux Grévisse et Bescherelle.

 

A propos, le chat siamois sur la photo s'appelle Jules.

 

pour l'émission du 28 mai 2017
Vign_actupan

Pan dans le mille ! 

 

L’hebdomadaire satirique belge ‘Pan’ a été créé en janvier 1945 par un trio de farfelus emmené par Léo Campion un chansonnier, caricaturiste, anarchiste, libre-penseur, pataphysicien et caricaturiste. Rien que ça.

 

Orienté nettement à gauche, la revue qui contenait quatre pages petit format connut d’abord un vrai succès (plus de 25.000 exemplaires par semaine) puis le barde (il était barbu) partit à Paris pour fonder avec Pierre Dac le célèbre « Caveau de la République »

 

Du coup « Pan » retomba comme un soufflé et perdit les ¾ de ses lecteurs jusqu’au moment ou un certain Ivan du Monceau de Bergendal le racheta dans les annnées 50 pour en confier la gestion à Henri Vellut comme rédacteur et Paul Jamin alias Alidor comme dessinateur maison.

 

Problème : Henri du Monceau était un magistrat démis de sa fonction suite à sa collaboration avec l’ennemi durant la guerre tandis qu’ Alidor sortait de prison pour les mêmes raisons.

 

Du coup l’hebdo vira carrément à l’extrême droite. Mais son tirage reprit pour atteindre les 20.000 exemplaires.

 

En 1988, nouveau rebondissement, l’hebdo passe dans les mains d’un homme d’affaire Stephane Jourdain qui se brouille avec l’équipe en place. Celle-ci le quitte alors et crée un hebdo concurrent « Père Ubu » toujours dans la même lignée, anti-islam, anti-immigrés… anti-tout en fin de compte.

 

Un constat : avec ‘Pan’ et ‘Père Ubu’, il  y avait un journal de trop.

 

En 2004, Père Ubu rachète son concurrent et devient ‘Père Ubu Pan dans le mille’ puis à nouveau cette année et définitivement ‘Pan’ comme lors de sa création après la guerre.

 

Vous avez compris ? Non ? C’est normal.

 

 

Aussi avons-nous essayé d’y voir un peu plus clair avec le nouveau rédac chef de la revue, le blogueur, polémiste et écrivain Marcel Sel qui se déclare réactionnaire mais à gauche (c’est un vrai carrousel)  et est également une des plumes d’André Lamy dans l’émission humoristique « Votez pour moi » qu’on peut entendre chaque matin sur Bel RTL.

 

Une chose est certaine, qu’elle soit de gauche, de droite, du centre, en haut ou en bas, une démocratie ne peut pas se passer d’un ‘Canard’ ou d’un ‘Charly’… à la belge.

 

pour l'émission du 28 mai 2017
Vign_actuwittock

Le Wittockiana, le musée de la Reliure et des Arts du Livre de Bruxelles.

 

Il arrive parfois que le contenant soit plus important que le contenu !

 

Michel Wittock a commencé avant-guerre (il avait alors 13 ans et courrait en culottes courtes dans la cour de l’école de Maredsous) une collection de livres qui est devenue aujourd’hui emblématique.

 

A vrai dire, ce n’était pas tellement le texte qui l’intéressait mais l’objet et surtout sa reliure. Depuis il est devenu un des plus grands collectionneurs d’Europe au point d’avoir consacré un musée privé à sa passion. Il l’a appelé « le Wittockiana » en latinisant son nom pour ne pas avoir de problèmes linguistiques.

 

Un endroit unique, situé à deux pas du parc de Woluwe qui accueille des expositions temporaires et abrite un atelier de reliure renommé.

pour l'émission du 28 mai 2017
Vign_actueghezeechaos

Sarah Prévinaire, étudiante en communications, blogueuse littéraire, animatrice radio sur Fréquence Eghezée et demain ?

 

Fréquence Eghezée est une radio locale privée de la région de Namur dont la portée périphérique n’excède pas trente kilomètres mais dont la région ne pourrait pas se passer car elle parle des gens du crû, fait à très bon compte la publicité des commerces locaux et dynamise l’agglomération comme un petit centre culturel.

 

Sarah y présente ses émissions depuis l’âge de 15 ans (son père était déjà dans la station) et gravit pas à pas les marches qui mènent à son nouveau métier : les médias qu’elle étudie à l’université de Liège. C’est la nouvelle génération qui allie le pratique au théorique et fonce, que ce soit sur internet ou sur les ondes. Et qui  sait, demain la télé ?

 
© 2014
Créer un site avec WebSelf